Du cacao en petits sachets et des résultats assurés

Andrew Dunbar a popularisé les snacks sains grâce à une sucrerie peu courante : les fèves de cacao. 

En 2014, Andrew travaillait dans l’industrie pharmaceutique, mais voulait changer de domaine. Il a donc décidé de réaliser l’un de ses plus vieux rêves et d’ouvrir sa propre entreprise en se lançant dans le commerce des fèves de cacao. À cette époque, les fèves de cacao n’étaient pas encore très connues et Andrew s’est donné pour mission de populariser cette sucrerie. Il savait qu’avec suffisamment d’efforts, il pourrait mettre sur le devant de la scène ces fèves de cacao savoureuses et saines. Il espérait que cette friandise serait un succès, mais il n’aurait pas pu imaginer à quel point ce secteur grandirait en seulement quelques années.

Créer son entreprise de cacao

Durant les premières années, Andrew emballait ses fèves de cacao dans des sachets neutres et il collait lui-même les étiquettes avant de vendre ses produits sur Amazon. Puis il a trouvé un emballeur qui empaquetait les fèves pour lui et les envoyer directement au géant du commerce électronique. L’emballeur en question était Kakosi, une marque vénézuélienne qui produisait plusieurs produits à base de cacao. Deux frères avaient lancé cette entreprise pour aider leurs amis et leur famille à cultiver du cacao de manière naturelle, sans usage de pesticides, puis à le vendre.

Tandis que l’activité d’Andrew fleurissait, les étoiles semblaient s’aligner puisque Kakosi cherchait à vendre son entreprise. 

« Tout semblait s’aligner. Le moment était parfait pour que j’achète Kakosi » raconte Andrew.

Depuis qu’il a acquis l’entreprise en 2016, Andrew travaille d’arrache-pied pour maintenir les pratiques agricoles éthiques et renouvelables originellement établies.

Une rencontre fortuite avec ePac a permis la transformation des emballages

Après avoir acheté l’entreprise, Andrew s’est fixé comme premier objectif de renouveler les emballages. Étant donné que le produit était déjà vendu dans un format de sachet populaire, Andrew a simplement cherché à renouveler l’apparence de la marque, afin de trouver écho auprès des consommateurs. Il a conservé ces sachets car ils sont légers, incassables et qu’ils parlent déjà aux consommateurs. Par ailleurs, il s’agit du meilleur format pour la vente à emporter et il a simplement relancé ce modèle grâce aux sachets imprimés numériquement par ePac. 

En 2016, afin de changer l’image de la marque, Andrew a commencé à travailler avec un fournisseur d’emballages basé à l’étranger afin de créer de nouveaux sachets, mais il s’est heurté à des commandes minimales élevées ainsi qu’à des frais d’installation et de plaques d’impression. 

« Chaque emballage possède une fenêtre transparente, ce qui implique des frais de plaques supplémentaires » explique Andrew.

Comme Andrew n’avait pas encore entendu parler d’ePac et de leurs services, il pensait que c’était la seule manière de faire. Des contraintes budgétaires ont ralenti le processus de renouvellement des emballages de Kakosi.

« Nous avions mis au point le nouvel emballage, mais nous n’avions pas suffisamment de budget pour le réaliser. C’était cher et les seuils de commandes minimales étaient très élevés… Étant donné la hauteur de l’investissement, nous avons découpé cela en trois commandes » se rappelle Andrew.

Mais les astres se sont à nouveau alignés pour la petite entreprise lorsque de manière inattendue, Andrew a reçu un appel d’ePac. La représentante commerciale lui a fait part d’une nouvelle manière de commander des sachets en ayant recours à l’impression numérique. Même s’il était déjà en train de commander de nouveaux sachets à un autre fournisseur, Andrew a écouté attentivement son argumentaire. 

« J’avais besoin d’un prix abordable et d’un seuil de commande bas et c’est exactement ce qu’elle m’a proposé ! » explique Andrew.

ePac était en mesure de livrer des sachets de qualité avec un seuil de commande bas et un délai de production rapide. De plus, le seuil de commande minimal correspondait à la commande totale et pas seulement à une référence, ce qui distinguait véritablement cette entreprise de la concurrence.  

« Il m’a fallu longtemps pour trouver un bon fournisseur, avec des seuils de commandes bas et une gamme de prix abordable. Je suis entièrement satisfait d’ePac. J’aurais d’ailleurs aimé travailler avec eux dès le départ. Je n’aurais pas autant de sachets que maintenant et j’aurais plus d’argent sur mon compte. Nous ferons appel à ePac pour nos tous nos produits et nos commandes à venir » affirme Andrew.

Dès le début, Andrew s’est rendu compte que sa collaboration avec ePac n’avait rien à avoir avec celle qu’il entretenait avec son ancien fournisseur à l’étranger. ePac est une entreprise très compétitive spécialisée dans les tirages courts et elle possède des bureaux un peu partout aux États-Unis. 

« Nos emballages précédents étaient imprimés en Chine et ils nous étaient livrés en trois mois, après avoir passé un mois à la douane. ePac a des bureaux partout, y compris à Boston, ce qui fait que nous recevons nos commandes en quelques semaines et non quelques mois » se réjouit Andrew.

Une autre différence de taille ? Grâce à l’impression numérique, nous pouvons modifier plusieurs éléments de la conception bien plus facilement. 

« Avec l’impression numérique, c’est bien plus simple, vous n’avez qu’à changer l’image sur l’ordinateur et c’est fini. Aucun frais supplémentaire d’installation ou de plaques d’impression… C’est un énorme avantage » assure Andrew.

Un grand emballage implique de grandes ventes

Andrew Dunbar et Kakosi savent qu’un bon emballage a le pouvoir de raconter une histoire, d’attirer les consommateurs et de les fidéliser. 

« Avant, il fallait longtemps avant que les consommateurs ne perçoivent la qualité et la saveur de notre cacao. Mais grâce à notre nouvel emballage, les gens ont envie d’essayer notre produit bien plus vite » remarque Andrew.

En juillet 2019, Andrew a reçu ses premiers sachets de la part d’ePac. Ces derniers avaient les caractéristiques suivantes : contenance de 28 grammes, fond plat, trois soudures latérales et recyclables. Ils ont été envoyés pour cinq références différentes de la gamme : beurre de cacao, beurre de karité, fèves de cacao et deux variétés de chocolat chaud. La petite taille des sachets permet aux consommateurs d’essayer quelque chose de nouveau, de n’utiliser que ce dont ils ont besoin ou encore d’emporter facilement le produit. Les sachets d’ePac reflètent fidèlement la marque, incluent une fenêtre transparente pour voir le produit et sont recyclables, ce qui correspond à l’importance donnée par l’entreprise au développement durable.

Depuis qu’Andrew travaille avec ePac, les ventes de sachets de 28 grammes ont augmenté. Les revendeurs tout comme les consommateurs apprécient l’apparence et la praticité des petits sachets, tout comme le fait qu’ils permettent d’essayer le produit.

« Grâce à leur emballage amélioré, il est désormais plus facile de vendre nos produits. De plus, dès que les boutiques commencent à les mettre en rayon, ils se vendent bien plus vite qu’avant et les clients en redemandent. Et cela, car c’est l’emballage qui vend » admet Andrew.

Aujourd’hui, Kalosi produit du cacao soluble, des fèves de cacao, des produits pâtissiers tels que du beurre de cacao ou de karité et du chocolat en poudre. La marque vend ses produits à des boutiques diététiques, des épiceries, des magasins gastronomiques ainsi qu’en ligne, directement aux consommateurs.  Kakosi soutient des groupes locaux en Équateur et en République dominicaine afin que le cacao soit toujours produit de manière éthique et durable. Grâce aux sachets recyclables et personnalisés à l’image des marques d’ePac, Andrew est en mesure de mieux raconter l’histoire de sa marque grâce à ses emballages. Êtes-vous une petite marque qui souhaite avoir un véritable impact grâce à ses emballages personnalisés ? Appelez-nous dès aujourd’hui pour obtenir un devis gratuit et voir comment nous pouvons vous aider.